Études de cas

L’acceptabilité citoyenne de l’implantation de la collecte des matières organiques

Le défi

D’ici quelques années, il sera interdit d’éliminer les matières organiques au Québec. Pour détourner le maximum de ces matières de l’élimination, plusieurs municipalités optent pour la collecte des matières organiques, dite de 3e voie. Bien que plusieurs citoyens soient prêts à recevoir cette collecte, il y a aussi une portion non négligeable de personnes qui, ne connaissant pas les bienfaits du service, s’opposent à l’implantation de celui-ci ou ne veulent tout simplement pas participer.

la solution

Afin de s’assurer que l’implantation de la 3e voie soit un succès, plusieurs villes font appel à nos services de communication. Nous avons obtenu plusieurs mandats où nous fournissions des agents de sensibilisation expérimentés afin de sillonner les rues pour rencontrer les citoyens, leur expliquer le nouveau service et répondre à leurs inquiétudes. Ainsi, par un service personnalisé, les citoyens se sentent compris et on peut facilement trouver des solutions face à leurs appréhensions. Ceci permet d’augmenter les taux de participation, augmenter les quantités de matières organiques récupérées et ainsi augmenter la performance de la ville.

©2018 Cycle environnement / Tous droits réservés